Knowledge Management - Gestion des Connaissances

Gestion des Connaissances ou de la Connaissance
Gestion des Compétences

LAURENT Jean-Marc - OCSIMA Audit - Conseil - Développement - Formation

Nous rappelons sur la page Définition - Gestion des Connaissances ou Knowledge Management le nombre important de propositions de définitions. De plus, d'autres termes sont parfois employés. Petit tour d'horizon des combinaisons possibles des termes connaissance(s), knowledge, management, gestion, compétences, sans oublier Expertise Management - Localisation d'expertise.

Management des Connaissances - Management de la Connaissance

Donnée -> Information -> Connaissance

On peut aussi ajouter 'bit' à gauche et 'sagesse' à droite (lire le pdf sur la page Knowledge: What is it?). Nombreux sont ceux qui ont tenté de définir un continuum entre ces termes. Vous pouvez lancer cette requête, son nombre de réponses (pourtant limitées à la langue française) explique notre réticence à participer à ce débat.

Donnée - Information - Connaissance Exemple : dans un tableau informatique à l'intersection d'une colonne nommée "t" avec une des lignes figure la donnée "2". En fait "t" signifie température et chaque ligne correspond à une date. Il faut avoir connaissance de l'unité (celsius, fahrenheit, kelvin), du lieu (une pièce d'habitation en région tempérée, un réfrigérateur, le pôle nord, l'enceinte d'un cryostat), de la date (période de l'année, heure, seconde), ... de tout le contexte avant de pouvoir inférer une information, ex. : "il fait froid" (raisonnement approximatif éventuel : "il fait très froid"). D'autres connaissances encore permettront de déduire une action (mettre le chauffage, lancer une alerte).

La distinction entre l'explicite et le tacite (l'implicite) demeure seule réellement importante : c'est la limite du support. Aucune page web, aucun livre, aucun discours ne vous apprendra à rouler à bicyclette si vous n'expérimentez pas par vous même. D'un autre côté n'oubliez pas qu'une équipe de robots deviendra championne de football. Le consultant, qui a déjà participé à l'élucidation de connaissances tacites vous aidera à déterminer parmi ces connaissances celles qui doivent être explicitées (rendues explicites) ; il prendra en compte deux contraintes :

Vous pouvez visiter sur ce site nos deux pages sur les connaissances :

Connaissance ou Connaissances

Ces deux concepts correspondent à des représentations immatérielles d'une partie du monde structurées pour un objectif précis. La 'connaissance' semble plus proche de la psychologie, de la relation entre le sujet et l'objet, tandis que le concept 'connaissances' nous parait plus pragmatique, plus proche de notions ou savoirs acquis par l'étude ou l'expérience. C'est avec ces perceptions que nous préférons parler de 'Gestion des Connaissances' et non de 'Gestion de la Connaissance'.

Knowledge Management ou Gestion Connaissances,
Management Connaissances, Management Connaissance, ...

C'est le même concept, la langue franšaise est une langue européenne aussi officielle que la langue anglaise et nous utilisons indifféremment le terme Gestion des Connaissances (malgré l'introduction de la subtilité entre pluriel et singulier) ou le terme anglais Knowledge Management.

Vous pouvez touver une définition du Système Gestion Connaissances qui s'appuye en conclusion sur trois niveaux de structure : technologique (Technologie et Système d'Information), processuelle et organisationnelle.

Gestion des Compétences

Direction du Système d'Information -> Gestion des Compétences -> Gestion des Connaissances

Nous retrouvons ici aussi un continuum (également historique).

La première prise de conscience de cette ère de l'information a donné beaucoup d'importance aux DSI. Mais il est rapidement apparu (importance croissante des connaissances dans les pratiques professionnelles) qu'une simple mise à disposition des informations n'était pas suffisant.

La Gestion des Compétences vérifie l'adéquation entre les savoirs, savoir faire et savoir être du collaborateur, et la définition de son poste, présent et futur (formation, gestion de carrière). Elle reste du domaine de la Direction des Ressources Humaines. En caricaturant, la Gestion des Compétences va permettre à une unité de production de faire face à un surcroît ponctuel de commandes, mais risque de déboucher sur une série de produits défectueux due à une diffusion insuffisante de connaissances tacites. De plus la Gestion des Compétences présente le risque de mener plus vers l'individualisation que vers la collaboration.

La Gestion des Connaissances élève les connaissances au niveau d'un capital, et relève alors de la Direction Stratégique. La Gestion des Connaissances ne se résume pas à une technologie, elle s'appuie autant sur la culture d'entreprise, la collaboration, le coaching, ... Les connaissances doivent être un des moyens au service de l'activité.


LAURENT Jean-Marc - Conseil Gestion des Connaissances - OCSIMA Consultant Knowledge Management
Valid XHTML 1.0 Strict Dernière révision juin 08 Plan du site OCSIMA Pour nous écrire, cliquez ici :